Comment se comporte le « vrai » amour

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise en téléchargement du chapitre III de « Essayez l’Amour ».

Je sais qu’il répondra à quelques questions notamment la façon dont se comporte l’Amour. La comparaison est excellente et vous éclairera sur la façon d’être en Amour.

L’Amour est la chose la plus importante du monde. Il a opéré des miracles.

Une vie sans amour est sans valeur. L’Amour rend les autres heureux. Il enrichit la vie, développe les facultés et réchauffe les cœurs. L’Amour se plaît à aider les infortunés et à relever ceux qui sont tombés.

L’Amour est un composé. Ce chapitre se termine par une description des différents éléments de l’Amour.

Cliquez ICI sur ce lien pour accéder à la page de téléchargement du chapitre III de « Essayez l’Amour ».

Quand vous l’avez lu, revenez ici pour partager vos sentiments, vos remarques, vos expériences en mettant un commentaire à la fin de cet article.

Rappel

Sur la partie droite du blog tu peux partager ta satisfaction des services de l’Alliance-Vaillante et du programme avec tes amis facebook et en le faisant tu vas pouvoir télécharger un e-book inédit. Le premier à pour titre « Le Puissance Du Pouvoir De L’Intention ».

Quand le compteur atteint 50 « Like » je change d’e-book. A l’heure où j’écris cet article, le compteur est à 35. Au fait, de quel sujet voulez-vous que je parle dans le prochain e-book. Faites votre programme.

C’est simple, sympa et te donne accès à une nouvelle série d’e-books gratuits.

Tester l’emploi de l’Amour

Testez d’employer l’Amour.

Voyez ce qui se passe si vous employez l’Amour dans votre quotidien.

L’Amour, l’arme de l’âme

J’ai le plaisir de vous annoncer la mise en téléchargement du chapitre II de « Essayez l’Amour »

L’Amour met un nouvel espoir et une nouvelle joie dans nos cœurs
L’Amour peut résoudre tous les problèmes qui s’offrent à nous
Donnez à l’Amour l’occasion d’agir
L’Amour n’essaye pas de corriger les défauts, il les neutralise
L’Amour chasse la discorde qui règne au foyer
L’Amour nous aide à changer nos mauvais caractères
L’Amour facilite merveilleusement notre tâche
L’Amour ne nous cause jamais de chagrin, il renferme le secret du bonheur

Pour accéder à la page de téléchargement du second chapitre je vous invite à cliquer sur ce lien pour télécharger le chapitre 1 de « Essayez l’Amour ».

Quand vous l’avez lu, revenez ici pour partager vos sentiments, vos remarques, vos expériences en mettant un commentaire à la fin de cet article.

Rappel

Sur la partie droite du blog tu peux partager ta satisfaction des services de l’Alliance-Vaillante et du programme avec tes amis facebook et en le faisant tu vas pouvoir télécharger un e-book inédit. Le premier à pour titre « Le Puissance Du Pouvoir De L’Intention ».

C’est simple, sympa et te donne accès à une nouvelle série d’e-books gratuits.

Quand le compteur atteint 50 « Like » je change d’e-book. J’espère que ce nouveau service te rendra heureux.

L’Amour comme outil de bien-être

L’Amour qui apaise grâce au pardon.
L’Amour qui permet de vivre dans l’harmonie.
L’Amour qui met de la noblesse dans chaque action.
L’Amour qui rassemble pour le bien de l’humanité.
L’Amour qui donne du courage.
L’Amour qui rend la vie plus belle.
L’Amour qui guérit.
L’Amour qui fortifie.

L’Amour a à vous parler

Dans le chapitre 1 du recueil « Essayez l’amour » l’Amour vous révèle ce qu’Il peut faire pour vous rendre la vie plus belle, plus douce, bien remplie. Une leçon de bonheur.

Je vous invite à cliquer sur ce lien pour télécharger le chapitre 1 de « Essayez l’Amour ».

Quand vous l’avez lu, revenez ici pour partager vos sentiments, vos remarques, vos expériences en mettant un commentaire à la fin de cet article.

Je prends plaisir à prendre de bonnes résolutions – la méthode

Bonne résolution – La Méthode

« Je prends plaisir à prendre de bonnes résolutions et j’ai une méthode pour les mener à terme. » C’est ce que dit l’une de nos alliées, contributrices sur ce site.

Cette lectrice contributrice s’appelle Angélique Amour qui signe Nj Le Déclic. Elle a fait une réponse à un article du début de l’année 2012 « Les bonnes résolutions d’un crayon ». J’ai pensé que sa réponse méritait un article alors je lui ai demandé l’autorisation de partager avec toi sa méthode et sa réflexion. Je lui laisse le clavier.

Méthode et réflexions d’Angélique à propos des bonnes résolutions

Je pense que c’est un plaisir de prendre des résolutions, d’imaginer le changement car c’est facile et rapide par la pensée de se projeter et c’est sans doute pourquoi nous aimons tant prendre des résolutions même si elles échouent la plupart du temps ;(parce que justement le plaisir cesse lorsque pour matérialiser ce plaisir il faille souffrir … retour à la dure réalité.

Comment rester concentrer sur ses bonnes résolutions

Pour ma part pour rester concentrée sur mes objectifs, je ne regarde pas à la difficulté de la trajectoire mais au résultat final escompté et ce jour après jour.
J’aime d’abord lister les différentes étapes détaillées, au millimètre près, pour parvenir à mon objectif. Ceci est concret et cela détermine qu’il y aura une fin à cette souffrance et j’aime par-dessus tout rayer au fur et à mesure que je m’en approche les étapes quotidiennes franchies. C’est un grand réconfort que de voir que l’on progresse, que l’on avance.
On peut aussi planifier sa résolution sur la durée et donc en terme de jours pour aller plus loin et ainsi, cela devient j-8, j-7, j-6 etc. Certain plutôt que de rayer déchire les pages d’un calendrier.

Première clé : la planification

Avant je ne faisais pas de planification écrite et je ne voyais qu’une montagne à escalader. J’étais découragée avant même d’avoir commencée d’autant qu’en cours de route quand je pensais avoir presque fini, je me rendais compte que j’étais déstructurée. Ce qui fait que j’avais loupée des étapes et la plupart du temps, je n’arrivais plus à les rattraper sans avoir à tout recommencer depuis le début.
Parfois je recommençais et j’arrêtais pour toujours en cours de route, et parfois je ne recommençais rien du tout, totalement défaite !

Seconde clé : la visualisation

Ensuite pour rester concentrée quotidiennement sur le résultat final, j’ai pour habitude de mettre des textes en fond d’écran correspondant à mon objectif final. C’est ainsi que j’ai eu mon bébé métis, après 16 ans d’attente inespérée. C’est la technique de la visualisation mentale, de la loi d’attraction.
Je pense que ma technique permet vraiment de rester motivé parce qu’à aucun moment on pense souffrance et donc à aucun moment on vit la souffrance vu que je me concentre sur le positif de mon cheminement et non sur son aspect négatif.

Troisième clé : rêver du résultat jusqu’à en fantasmer

C’est un vrai plaisir de fantasmer sur un rêve et encore davantage de prolonger ce fantasme en y pensant sans cesse même et en travaillant à sa matérialisation. Tout dépend de sa façon de voir les choses comme le verre rempli jusqu’à sa moitié. Le voit-on à moitié vide ou à moitié plein ?
La clef serait d’être obsédée par sa résolution … de ne pas voir le chemin à faire, mais voir comme si le chemin est déjà fait !
Quand une femme veut un bébé par exemple, elle ne pense pas après aux souffrances qu’elle va endurer pendant la grossesse et l’accouchement ni aux risques sinon aucune femme finalement auraient des enfants. Elles se contenteraient de fantasmer leur grossesse mais elles passent à l’acte parce que dès le départ elles font comme un déni de la douloureuse trajectoire et elles ne se concentrent que sur le mignon bébé qu’elles auront bientot dans leurs bras … comme si le bébé était déjà dans leur bras…
L’esprit domine sur le corps c’est ainsi que beaucoup ont vaincu la mort juste parce qu’ils ne voulaient pas mourir. Ils étaient obsédés par la vie.
Je suis certaine que si on ne pense qu’au résultat final et non à la souffrance pour y arriver, et bien cette souffrance on ne la perçoit même plus quand on est dedans ! Du début à la fin, tout devient plaisir !

Quatrième clé : savoir s’inspirer

Regardons les sportifs, il est dit que le sport déclenche l’hormone du plaisir donc aide à lutter contre le stress en plus des atouts divers qu’on peut en retirer (santé, beauté, force etc.). Pourtant le sport fait quelque peu souffrir parallèlement sur le plan physique non ? Cela montre bien que les efforts quels qu’ils soient procurent du plaisir en cours de route et au final aussi. Cela mérite donc d’être fait !

En fait les efforts finissent toujours par payer au-delà de ce qu’on veut ! Le simple fait d’accepter ce cheminement met en place progressivement un système abstrait de facilitation de la trajectoire. C’est pour cela qu’il faut se lancer et cesser de trop réfléchir car l’idée de la difficulté de la chose qu’on a avant le commencement, en cours de route puis au final est totalement disproportionnée. Il ne faut pas trop se fier en fait à nos émotions qui ne sont que perceptions et qui peuvent nous tromper sinon on ne commence rien ou on abandonne vite.

En conclusion, si l’idée de souffrir peut nous empêcher de se lancer dans nos résolutions et d’y rester jusqu’au résultat alors n’y pensons tout simplement pas. Trouvons un moyen propre à chacun pour ne penser quotidiennement qu’au plaisir liée à cette résolution. Dédramatisons d’office la difficulté de la trajectoire pour commencer.

Cinquième clé : ne pas se tromper d’objectif

J’ajouterai qu’il faut connaitre aussi son seuil d’endurance, et ne pas se fixer des objectifs qu’on sait consciemment ne pouvoir accomplir afin de ne pas rendre les choses plus difficiles qu’elles ne le sont. Ou alors il faut les fractionner en sous-objectifs réalisables !
Il faut aussi s’interroger profondément sur les vrais motifs de nos résolutions parce qu’il arrive parfois que ce qu’on vise n’est pas vraiment ce qu’on cherche donc on se démotive plus vite…

Par exemple, plus jeune, ayant eu une enfance très dure, j’ai souvent pensé à mourir jusqu’au jour où je me suis rendue compte que ce n’est pas mourir que je voulais mais ne plus souffrir. On a dit que dans la mort aussi on ne souffre pas. Mais personne n’en est revenu pour le confirmer.
Une fois de plus tout est perception et peut avoir une origine erronée. Rien de ce qu’on pense n’est forcément vrai et de toute façon.
Au fond tout dépend de nous. Tant que l’idée reste abstraite c’est l’échec assuré. Il est donc très important ce que nous voulons concrétiser réellement.

Sixième clé : ne pas préférer l’échec au succès

Relativisons face au découragement à moins que l’on trouve du plaisir à se victimiser, à se plaindre. Peut-être est-ce plus facile émotionnellement d’échouer que de réussir parce que plus rapide et avec moins de responsabilités.
Oui on peut avoir peur de réussir à tenir ses résolutions, peur du changement, des implications, y compris sur nos relations. Parfois on n’est pas prêt, on saute les étapes intermédiaires volontairement ou pas.

Merci Angélique

Toi aussi, participant du Programme de Développement Personnel de l’Alliance Vaillante, tu peux contribuer, par exemple en mettant un commentaire au bas de cet article. Tu peux y mettre ton opinion, ton expérience, ton appréciation. Comme le dit Angélique en réponse d’un autre article : « Mais avant d’aider quiconque c’est moi qu’elle aide car écrire libère des choses qu’on n’arrive pas à dire à voix haute ou dont on n’a conscience qu’en les écrivant … »

Développement personnel : être gavé ou participer

La prise de conscience qui allait changer ma vie

Laissez-moi vous conter un peu de mon histoire et vous comprendrez pourquoi le site principal se nomme l’Alliance-Vaillante.

D’abord le mot Alliance ! Ce que j’ai ressenti au cours d’un voyage au USA qui va illustrer cette partie.

Avec mon épouse, une de mes filles et des amis, nous partons faire un périple de 3 semaines à travers l’ouest américain.

Près de 4000 km en berline et un motel réservé chaque soir, avec visites des plus beaux parcs nationaux de Californie, Nevada, Utah et Arizona.

Voyage MAGNIFIQUE avec des paysages étonnants, des points de vue à la fois grandioses et émouvants.

Et la traversée de villes immenses avec des buildings d’affaires qui montent jusqu’au ciel. Et c’est là que j’ai eu une prise de conscience, une évidence qui allait changer ma vie.

Les magnifiques, émouvants, prodigieux paysages ou points de vue sont l’œuvre de Dame Nature. Nous en bénéficions mais ceci n’est pas l’œuvre de l’Homme. Bien entendu, ici Homme est pris dans le sens de l’humain sans tenir compte du sexe féminin ou masculin. C’est pourquoi j’ai utilisé la majuscule.

En revanche, ces villes traversées, ces grattes-ciel, ces hôtels magnifiques sont bien l’œuvre de l’Homme avec des matériaux mis à disposition par Dame Nature.

En l’occurrence, il ne s’agit pas de l’œuvre d’un Homme (même si quelque fois, on a besoin d’un leader) mais d’Hommes.

L’Homme seul n’est rien

Une personne seule ne peut pas faire grand chose mais une alliance de personnes qui vont dans le même sens peut déplacer des montagnes.

En s’alliant, bien plus de chose deviennent possibles.

L"alliance d'hommes permet de tout réaliserSeul, un Homme construit une cabane. Allié à d’autres, il construit, d’une maison à un gratte-ciel de centaines de mètres de hauteur, des ponts enjambant des mers. Il construit des navettes qui explorent l’Univers.

Alors bien sûr, il n’est pas absolument nécessaire de faire un voyage comme celui là pour faire cette découverte.

J’aurai pu m’en rendre compte en France ou dans un autre pays. Là aussi, il y a des choses formidables faites par Dame Nature et d’autres, créées par l’Homme.

Mais dans ce contexte je me suis laissé aller à lâcher prise et à savourer le moment présent et j’ai enfin compris. Ce voyage m’a ouvert l’esprit.

Je ne dis pas que tout ceci est bien ou mal. Je dis qu’il y a plus d’intelligence dans 2 têtes que dans une, de force dans 4 bras que dans 2 et que tout ceci peut être multiplié.

Seul je suis limité

En m’appuyant sur l’expérience, l’expertise d’autres je deviens un meilleur moi-même et je dispose de plus de ressources pour améliorer ma vie et celle de mes proches.

Pour m’allier à d’autres, j’ai besoin d’améliorer mes relations humaines mais mes relations avec les autres sont fonctions de mes relations avec moi-même.

Et cela m’amène au second mot vaillante.

« Je dois être vaillant, ne pas attendre que tout arrive sans rien faire, mais plutôt avoir une attente dirigée vers ce que je veux ardemment. Mes actions seront la signature de ma volonté d’atteindre les buts fixés. »

Seul, même si vous êtes la personne la plus importante sur cette terre (et je suis bien d’accord avec cela), vos possibilités sont forcément limitées. Allié à d’autres personnes, vos chances augmentent considérablement.

En s’inscrivant au programme de l’Alliance-Vaillante, chacun devient moins seul. Vous qui vous êtes inscrits au programme, vous vous exposez à d’autres idées, certaines peuvent être complètement nouvelles. Vous vous ouvrez à d’autres champs de possibilités. Vous vous enrichissez de l’expérience d’autres.

Participer c’est augmenter sa confiance en soi

Mais vous aussi êtes riche d’expériences personnelles et il serait juste que vous les partagiez. En vous inscrivant à cette alliance, vous devenez un Allié, un Partenaire et vous pouvez, et devez même, participer et apporter votre pierre à l’édifice.

Et c’est pour cette raison qu’après chaque ouvrage, je vous demanderai votre avis, qui compte pour moi mais aussi pour d’autres Alliés. Je vous invite à participer, pas à rester cacher derrière votre ordinateur.

Cela fait partie intégrante du Programme de développement personnel. S’exprimer est essentiel. Cet exercice a l’avantage de faire se poser un tas de questions. « Qu’est ce que j’ai retenu de cette lecture ? Quels sont éléments qui m’ont fait avancer ? Quelles décisions ai-je pris à la lecture de cet ouvrage ? … »

Rédiger un texte de quelques mots ou lignes demande également de structurer sa pensée, ses idées.

Participer c’est maîtriser sa pensée

C’est excessivement formateur.

L’idée de ce Programme de développement personnel n’est pas de vous gaver régulièrement en vous envoyant des ebooks. Non je souhaite que vous alliez au delà de la lecture de ces ouvrages. Sinon cela ne sert à pas grand chose. Vous lisez et vous oubliez. En participant activement, vous lisez, réfléchissez, évaluez, … Cela vous apporte bien plus, non pas par ce qu’il y a dans les livres mais par la réflexion dirigée que cela provoque en vous.

C’est de cette façon que vous profiterez au maximum de ce programme de développement personnel.

Que pouvez-vous apporter à cette alliance ?

Par rapport à cet article, vous pouvez donner votre avis. Qu’en pensez-vous ? Quelles sont vos objections ? Avez-vous des idées à proposer ?

Pour donner votre avis c’est assez simple : un peu plus bas il y a le mot « commentaires ».

Vous pourrez éventuellement lire les commentaires d’autres Alliés, mais en continuant de descendre, vous aurez un espace pour mettre votre commentaire. Il suffit de mettre votre prénom ou pseudo (personnellement j’apprécie de savoir à qui j’ai affaire et je préfère le prénom), votre adresse e-mail qui ne sera visible par personne, l’adresse de votre site web si vous en possèdes un, et enfin votre commentaire.

J’attends votre version qui nous enrichira et vous enrichira pour les raisons évoquées plus haut.

La puissance du pouvoir de l’intention

Votre intention, quelle est t-elle ?

Un savoir faire n’est pas suffisant pour réussir, il y a d’abord et surtout le savoir être.

En choisissant le développement personnel, vous ne recherchez pas un savoir-faire mais surtout un savoir être.

Votre réussite va reposer sur votre capacité à vous auto-motiver, à vous auto-diriger mais aussi, bien sûr, à votre capacité à créer et améliorer en permanence vos relations avec les autres. Votre capacité à créer une relation interpersonnelle avec les autres et votre capacité à accompagner, à entraîner les autres va vous permettre d’avancer plus rapidement. Nous reviendrons sur cette notion dans un prochain article.

Par l’amour, la foi et l’espoir nos prières sont portées devant le trône de Dieu, et selon notre intention et notre sincérité, nos désirs et nos demandes seront exaucés.

L’intention plus forte que le savoir-faire

Quelle est cette autre chose qui va vous permettre de réussir ? Il y a des gens qui travaillent assez fort et n’obtiennent pas les résultats espérés. A côté de cela, il y a des gens qui semblent travailler moins et qui obtiennent de meilleurs résultats. C’est la preuve que le savoir faire n’est pas suffisant pour obtenir les résultats voulus.

Déclare ce que tu veux obtenir avec une intention forte et affirmative et focalise ton esprit sur la chose désirée avec ténacité et elle se manifestera dans ta vie. Tu es ce que tu penses être, ni plus, ni moins.

N’essayez pas !

Bannissez le mot essayer de votre vocabulaire. Imaginez : Votre enfant est malade et le chirurgien vous dit juste avant l’opération : « Je vais essayer de l’opérer. » Comment réagissez-vous ? Imaginez cette autre situation. Vous allez vous marier et votre futur conjoint vous dit : « Je vais essayer de t’être fidèle. » Comment réagissez-vous. Imaginez cette autre situation. Vous invitez un de vos amis à venir déjeuner le dimanche suivant et il vous répond : « Je vais essayer de venir. » Comment réagissez-vous ? Bannissez le mot essayer de votre vocabulaire. Ce mot est composé à 99% d’un manque de certitude et est trop dangereux pour une personne voulant entreprendre.

Le degré de succès dépend largement du but choisi, de l’effort fourni, et surtout de l’intention première, à savoir si c’est pour le bien des autres ou pour la gloire terrestre.

Ayez l’intention ferme de faire quelque chose.

Vous avez besoin de 3 choses :
– l’intention
– la détermination ;
– l’expectative.

Si vous cherchez le secret de la réussite dans quoi que ce soit, la première est que vous devez être animé du pouvoir de l’intention. Vous avez besoin d’avoir une intention ferme.

Faites-vous la différence entre avoir une intension ferme, une détermination et un vague souhait. Avoir un vague souhait n’est pas du tout la même chose que d’être déterminé.

Dans Réfléchissez et devenez riche de Napoléon Hill, vous trouverez les principes qui permettent de réussir quoi que ce soit.

Votre intention doit être un désir ardent !

Êtes-vous animé d’un désir ardent ? Il ne faut pas un désir tiède mais un désir ardent.

Vous devez avoir une intention ferme, une détermination et ensuite vous devez vivre dans l’expectative, c’est à dire que non seulement, il faut le vouloir, mais en plus, il faut que vous viviez dans l’expectative joyeuse de la réalisation de ce désir.

Napoléon Bonaparte nous dit que la plus vraie des sagesses est une détermination ferme. Il ne dit pas qu’il est nécessaire d’être hyper intelligent, d’avoir toutes les informations pour prendre une bonne décision, pour réussir. Non, il dit que la plus vraie des sagesses est d’avoir une détermination ferme.

Il dit aussi qu’aucun plan ne résiste à la bataille, que la réussite est faite d’un tiers de raison et de 2 tiers de hasard.

L’état d’esprit dans lequel nous sommes (je parle ici du mental et de l’émotionnel) influence notre comportement et peut-être même un peu plus encore.

Vous pouvez apprendre toutes les bonnes techniques et ne pas obtenir des résultats satisfaisants parce que vous n’êtes pas dans le bon état d’esprit. Vous avez besoin d’être déterminé, d’avoir une intention ferme.

Nos prières seront entendues comme elles ont été adressées : avec foi et ferveur ou nonchalance et tiédeur.  Mais peu de prières atteignent le trône de Dieu car le désir, l’intention et le but ne sont pas suffisamment forts pour susciter une réponse. Alors, quand tu pries prie avec ferveur, avec un motif pur, une bonne intention et la foi et tu recevras la bénédiction en retour.

L’intention modifie l’attention

Quand vous êtes vraiment décidé, quand vous désirez ardemment ce que vous voulez, cela modifie votre attention, votre perception.

Des opportunités se sont certainement déjà présentées à vous, mais vous ne les avez pas vues parce que pour ce genre de choses ce ne sont pas les yeux qui voient mais l’esprit.

C’est l’interprétation, c’est l’intention et avec une intention ferme, l’esprit fait une relation entre ce qui est et ce que je désire.
Ce qui veut dire que l’intention modifie l’attention. Cela veut dire que si vraiment vous êtes décidé, déterminé, que vous avez la ferme intention de, cela modifie votre perception.

Je vous raconte une anecdote pour illustrer le propos.

Je roulais sur une route nationale. Tout aller bien si ce n’est que lorsque je tournais mon volant pour aller vers la droite j’avais un bruit qui me parvenait du côté avant droit de la voiture et je percevais des micros secousses dans le maintien du volant.

Je me suis donc arrêté sur une aire de repos avec stations de carburant et de restauration. Je suis allé voir du côté de la roue avant droite et là j’ai vu que le garde boue en plastique protégeant l’aile des projections, était détaché et en parti usé, empêchant une re-fixation normalisée.
Pour notre confort et que la voiture ne se détériore pas davantage, je devais rattacher ce garde boue avec un lien, fil de fer, ficelle ou autres …

Le pouvoir de l'intentionJe n’avais rien de cela dans la voiture alors je me suis mis en quête de trouver ce lien en inspectant les environs et quelques minutes plus tard je trouvais 40 cm de fil de fer. J’étais reconnaissant pour cette bonne fortune. Mais en revenant vers la voiture, mes yeux furent attirer par 2 liens en plastique type rizlan, idéal pour une réparation provisoire.

Il est évidement que dans d’autres circonstances, j’aurais pu m’arrêter sur cette aire de repos pour aller me restaurer et passer à côté de ces différentes attaches sans les voir.

L’intention modifie la perception.

Mais ce que je retire également de cette histoire, c’est que lorsque l’intention est ferme, lorsque l’on est déterminé (et là j’étais déterminé à résoudre le problème), la providence va au-delà de nos espérances en nous proposant la solution idéale.

Nous sommes là où notre intention nous porte et si nous modifions notre intention, nous modifions notre attention. Si notre intention est trop faible, nous sommes emporté par la routine et subissons les intentions des autres. C’est en modifiant l’intention que vous modifierez l’extérieur.

Plus loin que l’intention, il y a l’expectative

Il y a vos croyances et je ne parle pas de religion ici. Il y a ce à quoi vous vous attendez dans la vie et vos croyances vont influencer votre état d’esprit.

Et pour que votre état d’esprit soit influencé dans le sens de votre objectif, vous avez besoin de vous bâtir une croyance. Je ne vous dis pas de croire mais de vous bâtir une croyance. C’est un choix de votre part. C’est une partie essentielle de cet article.

Vous avez besoin de vous bâtir une croyance. Tout doute fera échouer votre entreprise.

Vous devez croire que vous êtes capable d’atteindre le but que vous vous êtes fixé, que vous y avez le droit et le pouvoir. Vous avez besoin d’en être convaincu et vous avez besoin d’avoir les arguments pour contrer les doutes qui risquent bien de vous assaillir.

Vous avez besoin de vous construire une croyance sans faille. Le moindre doute est un ver dans le fruit de votre travail. Tout doute doit être éliminé sur le champ.

Une croyance se crée et s’alimente en permanence car, comme faute de bois le feu s’éteint, une croyance a besoin d’un entretien régulier.

Dans un premier temps, vous avez besoin de vous créer une croyance concernant la certitude que vous allez réussir ce que vous allez entreprendre et vous devez aligner des arguments en vous appuyant sur des faits irréfutables.

Vous devez garder en tête l’intention et la vision de votre idéal

Si vous perdez de vue votre idéal, vous ne pourrez pas le construire et le piège est de croire que l’idéal est impossible parce que certaines circonstances viennent en barrer le chemin.

Cela vous rappelle quelque chose. Vous aviez commencé quelque chose, vous étiez enthousiaste mais quelques circonstances ont mis à mal votre enthousiasme, la vision de votre idéal est devenue plus floue et peut-être que vous avez abandonné cet idéal.

L’erreur a été de croire que la réalité sont les circonstances, elles ont donc impacté votre état d’esprit, vos croyances et ce bel idéal que vous aviez en tête c’est atténué.

Vous vous étiez laissé impacter par les circonstances. C’est peut-être la cause de toutes vos difficultés.

Vous avez alors besoin de renouveler votre perception, vous avez besoin d’impacter votre état d’esprit en revivifiant vos croyances et pouvoir vous remettre en action. Pour arriver à cela, vous avez besoin d’avoir une détermination, une intention ferme.

Si à un moment, vous n’y croyez plus, c’est que votre perception s’est modifiée. Vous devez alors faire le point et recommencer à reprogrammer vos croyances.

Ne vous laissez pas convaincre par des circonstances. Elles font parties du chemin vers votre idéal. Vous avez besoin de vous en servir comme marche pied ou de tremplin pour avancer vers votre idéal.

Ces circonstances vous disent quelque chose ; qu’elles vous apprennent une leçon, qu’elles ne vous arrêtent pas.

Vous saurez le faire si :
– vous avez une intention ferme ;
– vous vous êtes bâti des croyances fortes et si ;
– vous renouvelez régulièrement la vision de votre idéal.

Si vous ne le faites pas vous serez happé par la gravité, par la routine, par l’influence des autres, par le train-train du quotidien et vous serez mal dans votre peau.

——————–

Maintenant vous pouvez aussi contribuer à ce débat ouvert en apportant votre témoignage, votre expérience en mettant un commentaire ci-dessous.

Comment mener à bien tout projet – étape II

« Comment Mener À Bien Vos Bonnes Résolutions »

Si vous êtes à lire ces mots c’est que vous devez avoir lu le deuxième e-book de cette série et comme vous l’avez vu, ce second e-book gratuit traite des 5 étapes pour amener à bien tout projet, toute bonne résolution.

Comment transformer un projet, une bonne résolution, en désir ardent

Il y est fait état de comment transformer tout projet en désir ardent car c’est l’intensité de l’intention qui prévaut à la réussite d’un projet. Et sans cette transformation de l’état de projet en état de désir ardent, l’échec, l’abandon, vous attend au prochain virage.

Vous avez lu cet ouvrage, vous avez appliqué à la lettre les instructions, dites-nous ici vos résultats, vos sentiments, votre ressenti, votre opinion à ce sujet ou posez votre question.

Descendez maintenant un peu plus bas. La parole vous est donnée. Profitez de ce privilège.

Vous qui ne connaissez pas encore le thème de cette série, répondez à cette question

Comment serait votre vie si vous aviez mené à bien toutes vos bonnes résolutions

de nouvelle année par exemple ?

Différente n’est-ce pas. Oh il ne s’agit pas ici de culpabiliser mais plutôt de trouver une solution, un moyen pour que chaque volonté soit accomplie.

Quels progrès il y aurait, pour chacun, et pour la société, si les résolutions de nouvelle année duraient au delà du mois de janvier ; qu’elles restaient encore réalité au mois de février ; qu’elles commençaient à être embryon de succès au mois d’avril ; et qu’elles représentaient un succès certain au moment de l’été.

Bernard Siger et moi-même sommes penchés sur la question, avons observé, testé et défini cet état d’esprit nécessaire et les 5 étapes nécessaires, simples mais incontournables pour réussir toute entreprise.

Cet ensemble de livres électroniques s’utilise comme un guide.

Comment se procurer ces ouvrages ?

En vous inscrivant au Programme – Cliquez ICI

Cette série d’e-books vous sera envoyé gratuitement, le premier sitôt votre inscription validée, le second sous 7 jours et dans une semaine vous aurez à votre disposition, gratuitement, la méthode pour réaliser tout projet et surtout la méthode pour transformer tout projet en désir ardent, état indispensable à sa réussite.

Amicalement,

Régis

Et si nous essayions l’Amour !

L’Amour premier agent de développement

« Et si nous essayions l’Amour » est l’objet de l’étude de cette semaine parce que les personnes qui font avancer l’humanité ne sont pas celles qui sont bardées de diplômes, mais bien celles qui ont le souci d’autrui.

L’homme le plus heureux est celui qui fait le bonheur d’un plus grand nombre d’autres et si la vie n’est qu’un passage, sur ce passage semons au moins des fleurs. Il n’est pas concevable, à notre époque, d’imaginer construire notre propre futur sans aider les autres à construire le leur. Il faut s’entraider, c’est la loi de la nature.

Si tu crois aux vertus de la Paix, agis paisiblement. Si tu crois aux vertus de l’Amour, agis aimablement. Si tu crois pouvoir changer le monde, change jour après jour.

La première loi du succès c’est d’abord de se rendre accessible aux autres, savoir les écouter, partager leurs confidences, les aider au besoin, les convaincre de persévérer dans la poursuite d’un but.

Si tu veux savoir ce que vaut un homme, regarde donc comment il traite ses inférieurs car contrairement à un cliché fort répandu, ceux qui sont réellement gentils finissent souvent à la première place ou proche du sommet.

La seule manière d’avoir un ami, c’est d’en être un. Le plus grand bien que tu puisses faire aux autres n’est pas de partager tes richesses, mais de leur révéler la leur. Sois bon et clément. Que personne ne vienne à toi et ne reparte sans se sentir meilleur et plus heureux.

Crois-tu que l’Amour puisse être une valeur sur laquelle s’appuyer pour construire son bonheur et son succès ?

Essayez l’Amour !

L’Amour est le grand levier du monde

Nul autre ne pourrait adresser un semblable appel à ceux qui ont gâché leur vie et négligé leurs chances, à ceux qui ont ruiné leur existence par l’ignorance ou le péché.

L’Amour ne condamne pas, il ne critique pas, il ne juge pas, il ne punit pas, il n’exclut pas, il ne méprise pas. Au pire criminel, au pécheur le plus dégradé, il dit simplement : “Va et ne pèche plus.” C’est sa seule condamnation.

Les procédés de l’Amour sont les procédés du Divin, de Celui qui a dit : “Aimez vos ennemis, bénissez ceux qui vous maudissent.” “Que celui qui est sans péché lui jette la première pierre,” de telle sorte que personne ne peut jeter la pierre, parce que nul n’est sans péché, nul n’est au-dessus des faiblesses de son prochain.

L’Amour est capable de tout

L’amour est la seule force dans l’univers qui puisse dire :

“Je suis cette force merveilleuse qui a rendu la civilisation possible. J’ai conduit la race humaine de son état inférieur à son présent état de développement, et je la conduirai encore à des hauteurs insoupçonnées.”

“Je suis ce pouvoir qui permet aux êtres humains, de tempéraments si divers, de vivre ensemble dans la paix et l’harmonie, qui fait le foyer si beau qu’il peut être le ciel sur la terre.”

“Je suis cette force qui rend l’homme capable de découvrir son être réel, qui transforme un homme brutal, ignorant, en un mari et un père tendre et aimant.”

“Je suis l’esprit qui s’introduit dans les grands établissements commerciaux et les rend plus hygiéniques, plus clairs, plus salubres, plus agréables à habiter ; l’esprit qui en rend les employés plus heureux, plus capables, plus travailleurs.”

“Je suis le levain qui change l’esprit de l’humanité, qui rapproche toujours plus les hommes de l’esprit du Divin, de l’idéal de la Règle d’Or. Je fais des frères d’hommes autrefois ennemis, et je travaille à la réalisation du grand rêve de la fraternité humaine.”

“Je suis la puissance qui rend confortables et heureux des enfants estropiés ; ces petits qui, dans les temps anciens auraient été jetés aux bêtes sauvages ou abandonnés pour qu’ils meurent de faim ou de manque de soins. Je suis cette puissance qui crée les asiles d’orphelins, les asiles d’aliénés, et toutes espèces d’établissements hospitaliers pour les gens âgés, les incurables, etc.”

L’Amour est à la base de tous les mouvements qui se produisent pour l’amélioration du genre humain

“Ma mission sur la terre est d’aider, de guérir, de relever, d’apporter le confort, le bonheur à chacun des enfants du Divin. Je suis le bon Samaritain qui bande les plaies dont se détournent l’égoïste, l’indifférent et celui qui a le coeur dur. Je suis l’esprit qui anime la Croix ou le Croissant Rouge, l’Armée du Salut, et toutes les organisations qui pratiquent la miséricorde. Je suis à la base de tous les mouvements qui se produisent pour l’amélioration du genre humain.”

“Je suis la grande loi fondamentale du progrès, la vérité qui vous rendra libres. Je suis l’essence de toute vraie religion, de tout ce qui a de la valeur dans chaque croyance. Je suis l’esprit du Divin, la Règle d’Or ; je suis la force qui unit toute l’humanité dans une grande solidarité coopérative.”

« Je suis l’esprit de courage qui empêche les hommes d’être lâches quand ils en sont tentés, qui les pousse doucement en avant quand ils auraient envie de fuir. J’appelle surtout les découragés, ceux qui se croient bons à rien. Je suis l’ami des méprisés, des isolés, des désespérés. Je leur apporte un nouvel espoir, un nouveau courage, une nouvelle vie.”

L’Amour nous apprend à aimer notre prochain comme nous-même

“Je suis la force qui a libéré les esclaves de toutes les nations de la terre, qui a donné la liberté de conscience et la liberté de pensée à tous les hommes. Je suis celui qui cherche à humaniser le patron au coeur dur, en tuant son avarice sordide et égoïste, et en lui montrant que tous les hommes sont frères. Je suis celui qui vous apprend à aimer votre prochain comme vous-même.”

“Je suis celui qui enlève l’aiguillon du chagrin et l’amertume du désappointement, qui guérit le coeur brisé, qui insuffle l’espoir au découragé, et la bonne humeur au mélancolique.”

“Je suis celui qui bénit où d’autres maudissent, qui aime où d’autres haïssent, qui oublie et pardonne où d’autres se souviennent et condamnent. Je suis celui qui cède où d’autres exigent, qui apprend à jouir de ce que l’on possède en neutralisant l’envie et la jalousie. La colère, la haine, l’amertume, la jalousie, l’envie, le mécontentement ne peuvent vivre un seul instant en ma présence, parce que je neutralise tout ce qui n’est pas semblable à moi.”

“Je suis le grand faiseur de miracles dans l’histoire du monde. Je suis celui qui élève l’idéal, qui enlève à l’existence sa vulgarité, qui pousse les hommes à être et à faire, au lieu de gagner et de garder.”

L’Amour est le baume guérisseur pour toutes les nations

“Je suis ce pouvoir bienfaisant qui transforme les voisins querelleurs, jaloux, envieux, et les fait vivre en frères. Je chasse des foyers la discorde, la jalousie et la haine. J’enlève l’aiguillon cruel du sarcasme et des injures. Je calme la colère, et chasse tout ressentiment, toute malice et toute amertume.”

“Je suis celui qui demeure à l’abri du Très Haut. Je suis le baume guérisseur pour toutes les nations. Je suis le baume de Galaad pour toutes les blessures. Je suis cette compréhension divine qui fait que la mère voit dans son enfant égaré, non le criminel, mais l’être divin et qui peut encore se révéler. Quand tout le monde condamne le coupable, je crie : “Halte ! et je dis : “Attendez, il y a quelque part un être divin dans cet homme !”

L’Amour fortifie celui qui a perdu toute énergie

“Je suis le consolateur du condamné, qui visite le prisonnier dans sa cellule et le tire de son désespoir. Je suis là, tout simplement, pour fortifier celui qui a perdu toute énergie. Je lui redonne du courage pour recommencer sa vie.”

“Je suis la voix du Divin, criant à ses enfants : Venez à moi, vous tous qui êtes abattus, découragés, désespérés, vous qui croyez qu’il n’y a plus d’espoir pour vous ; venez à moi, et je vous vivifierai. Je ressuscite les visions perdues, je renouvelle les rêves disparus, je fais refleurir les ambitions mortes ; je suis un sauveur pour tous ceux qui acceptent mon invitation.”

“Je suis le messager sacré, qui vous a été accordé à votre naissance pour vous accompagner pendant toute votre vie, afin d’être votre conseiller, votre protecteur, votre guide, votre ami. Si vous vous êtes éloignés de moi, si vous vous êtes égarés sur le chemin de la vie, revenez, et je vous donnerai la force de recommencer, et de devenir l’homme ou la femme que le Divin veut que vous soyez. Je ne vous abandonnerai jamais.”

L’image du Divin dans l’homme est parfaite et immortelle

“Je vous montrerai que l’être divin, qui est dans l’homme, est en dehors des atteintes de la pauvreté ou de l’insuccès, de la détresse et du malheur ; que l’image du Divin dans l’homme est parfaite, immortelle ; qu’elle n’a ni commencement, ni fin, et qu’aucun pouvoir, dans le ciel et sur la terre, ne peut l’enlever à l’homme, ni la contaminer, parce que l’être divin en vous est à l’abri de tout désastre, de tout malheur qui essayerait de l’atteindre. Il est indestructible.”

“Venez à moi, vous tous qui êtes fatigués et chargés, et je vous donnerai le repos après lequel votre âme soupire.”

Essayez d’employer l’Amour

Quelqu’un, qui avait essayé d’employer l’Amour pour résoudre les problèmes de la vie disait : “ Il opère comme un charme. C’est un préservatif contre le péché, la maladie et le malheur, et il apporte avec lui la santé et la prospérité.”

Si ceux d’entre nous qui vivent dans la discorde voulaient seulement essayer d’employer ce moyen, même pendant un court laps de temps, ils n’auraient plus jamais envie de retourner à l’ancienne manière de vivre. Ils ne seraient plus jamais satisfaits de la vieille méthode consistant à gronder, à être jaloux, anxieux, impatient, exigeant et soucieux.

L’Amour met un nouvel espoir et une nouvelle joie dans nos coeurs

Pourquoi ne pas essayer ? Vous qui vous êtes laissé torturer pendant des années par la colère, le souci, la crainte, la haine et la mauvaise volonté ; vous qui avez mal employé plusieurs des années de votre vie et lui avez enlevé sa valeur, pourquoi ne pas vous détourner de cette fausse manière de vivre, et essayer de la puissance de l’amour ?

Vous dont la vie de famille a été un amer désappointement ; vous maris et femmes qui vous êtes souvent querellés, qui n’avez jamais eu ni paix, ni réconfort à votre foyer, offrez une chance à l’amour. Il ne vous désappointera pas. L’amour effacera tous vos faux plis, il introduira un nouvel esprit dans votre demeure ; il mettra une nouvelle lumière dans vos yeux, un nouvel espoir et une nouvelle joie dans vos coeurs.

Vous dont l’existence a été solitaire et stérile, vous qui avez peut-être empoisonné votre vie, vous les douleurs, les sceptiques, les pessimistes, vous qui avez essayé de vivre en égoïstes, qui n’avez recherché que votre propre bonheur, vous qui vous êtes fait du souci, qui vous êtes livrés à l’impatience, vous dont la vie a été remplie de crainte et de jalousie, pourquoi ne pas essayer des méthodes de l’amour ?

L’Amour peut résoudre tous les problèmes qui s’offrent à nous

Toutes les autres méthodes n’ont pas réussi à vous rendre heureux. L’égoïsme n’y parviendra jamais, parce qu’il n’est pas en harmonie avec la loi du Divin, tandis que l’amour l’est. Il harmonise tout ce qui est réel, tout ce qui est vrai et beau, et il agit sans se lasser. Il vous affranchira de la mauvaise humeur, et résoudra tous vos problèmes.

À vous tous pour qui la vie n’a été qu’un amer désappointement, je veux indiquer une meilleure méthode, qui sera aussi pour tous ceux qui sont les blessés et les vaincus de la vie, ceux à qui elle n’a apporté ni tranquillité, ni harmonie, ni douceur. C’est la méthode de l’amour. Employez-la dans toutes vos difficultés, dans vos chagrins, pour résoudre tous les problèmes qui s’offrent à vous.

Vous, mères, qui vous êtes fatiguées, au point de vous vieillir prématurément, en essayant d’élever vos enfants avec des gronderies, des punitions, des corrections, pourquoi ne changeriez-vous pas de méthode, et n’essayeriez-vous pas d’employer l’amour ? Vous pourrez amener vos enfants à l’obéissance et au respect, beaucoup plus vite et avec de bien meilleurs résultats qu’en les punissant, et ils vous aimeront davantage ; faites appel à leurs instincts les meilleurs et les plus nobles, au lieu de chercher à les corriger de leurs mauvais instincts, et vous serez surprises de constater combien vite et joyeusement ils répondront à votre appel.

Donnez à l’Amour l’occasion d’agir

Il y a quelque chose dans la nature humaine qui proteste quand on veut la forcer. Si, jusqu’ici, vous avez employé la force avec vos garçons et vos fillettes, abandonnez ce système, et essayez de l’amour. Voyez s’il n’accomplira pas des miracles à votre foyer. Voyez s’il ne mettra pas de l’huile dans les rouages domestiques. Voyez s’il n’enlèvera pas le fardeau de dessus vos épaules. Donnez-lui l’occasion d’agir.

Un travail forcé, une obéissance exigée n’amènent jamais de bons résultats. Je connais un homme qui est constamment occupé à essayer de régler la vie de tous ceux qui l’entourent, et de les former à son image en exigeant qu’ils pensent et agissent comme lui, à tel point qu’ils ne peuvent vivre en paix. Ses enfants redoutent de le voir rentrer à la maison. Quoi qu’ils fassent, ils ont tort. On est sûr qu’il blâmera sa femme ou la domestique pour quelque chose qu’elles ont fait, ou n’ont pas fait. Il se rend, et rend tous les autres malheureux par son esprit étroit et dominateur.

Il est le même dans ses affaires. Rien ne lui convient, il trouve constamment ses employés en faute, les gronde et les décourage sans cesse. Il ne sait pas qu’un peu d’encouragement et de louange, lorsqu’ils font bien, avancerait bien plus les choses que de les gronder et de s’impatienter après eux, car ils sont tellement habitués à cette façon d’agir qu’elle ne leur inspire que du dégoût, et leur ôte l’envie de bien faire.

L’Amour n’essaye pas de corriger les défauts, il les neutralise

L’habitude d’opprimer les gens, d’exiger qu’ils fassent tout à notre manière, l’habitude d’irriter constamment nos enfants avec nos : “Ne fais pas cela, ne parle pas ainsi ; tu dois obéir, tu dois m’écouter,” d’obliger notre conjoint, nos associés, nos employés à penser comme nous, l’habitude de contredire les autres, d’essayer de dominer sur tout le monde, cette habitude, dis-je, détruit toute harmonie mentale. Elle sape notre énergie, détruit nos bonnes dispositions, et éloigne tous ceux qui entrent en contact avec nous.

L’amour agit d’une façon diamétralement opposée

Il est large, généreux, juste, magnanime. Il respecte les droits et les sentiments des autres. L’amour n’essaye pas de corriger les défauts, de changer les tendances mauvaises en rivant l’attention sur ces défauts et ces tendances. Il les neutralise tout simplement. Il les chasse, exactement comme le soleil chasse l’obscurité d’une chambre lorsqu’on ouvre les volets.

L’Amour chasse la discorde qui règne au foyer

Si la discorde règne à votre foyer, vous serez heureux de voir combien vite l’amour la chassera, et la remplacera par lumière et l’harmonie. Il changera l’atmosphère de votre famille comme par magie. Il introduira un nouvel esprit dans votre maison, et bientôt des relations faciles et agréables remplaceront l’ancien antagonisme. Permettez à la sympathie et à la bonté de prendre la place des gronderies et des punitions, et vous accomplirez une révolution dans votre foyer. Des louanges généreuses, bienveillantes, sans restriction, de temps en temps, agiront comme une huile lubrifiante sur une machine grinçante, et son action réflexe sera magique.

Essayez d’employer l’amour, vous hommes qui avez agi en seigneurs et maîtres dans votre famille, rudoyant et déconcertant vos femmes et vos enfants en les traitant comme des esclaves. Vous avez constaté que ces méthodes brutales ne vous ont pas apporté le bonheur ; elles vous ont désappointés ; essayez maintenant la nouvelle philosophie, essayez d’employer l’amour ! Il est la panacée universelle, le remède du Divin, qui agit comme un ferment dans le monde.

L’Amour nous aide à changer nos mauvais caractères

Employez-le, vous, mères de famille grondeuses et acariâtres. Au lieu de décourager votre famille en vous mettant en colère, ou en vous impatientant du matin au soir, en blâmant et en vous plaignant, essayez d’employer les méthodes de l’amour. Au lieu de gronder votre domestique devant les hôtes parce qu’elle a cassé par accident une assiette de porcelaine, mettez-vous à sa place, essayez de comprendre son embarras, sa confusion, et supportez gaîment ce petit malheur. Puis, en particulier, avertissez-la gentiment ; elle sera plus soigneuse à l’avenir. Si votre blanchisseuse vous rapporte une pièce de lingerie déchirée, ou si son travail n’est pas aussi soigné qu’habituellement, ne la grondez pas avec rudesse. De mauvais traitements ne serviraient qu’à la rendre triste et malheureuse, tandis que la bonté et des paroles douces trouveront le chemin de son coeur.

L’Amour facilite merveilleusement notre tâche

Vous, hommes ou femmes qui n’avez jamais réussi à vous faire servir convenablement, qui êtes souvent exaspérés par la mauvaise volonté et le gaspillage de vos employés, vous qui avez souffert de leur manque d’honnêteté et de leur incapacité, qui vous êtes usés à la tâche, essayez d’employer l’amour.

Essayez-le aussi, vous tous qui êtes fatigués de toutes les difficultés, de toutes les tribulations que vous rencontrez chaque jour dans vos affaires. Il introduira un esprit nouveau dans votre magasin, dans votre atelier ou dans votre bureau.

Quelles que soient vos épreuves ou vos difficultés, l’amour mettra de l’huile dans les rouages et facilitera merveilleusement votre tâche. Vous qui, jusqu’ici, avez vécu en purgatoire parce que vous ne connaissiez pas ce que peut l’amour, essayez-le maintenant.

L’Amour ne nous cause jamais de chagrin, il renferme le secret du bonheur

L’amour s’occupe de tout ce qui est beau, pur et vrai, de tout ce qui a de la valeur. Il n’entraîne aucun regret, et ne nous cause jamais de chagrin. Il est pur comme la vie d’un petit enfant. L’âme dit toujours : Amen ! à tous ses actes. Les méthodes de l’amour nous conduisent au but, parce que ce sont les méthodes du Divin. Employez l’Amour ; il renferme le secret du bonheur.

“L’amour est la vie de l’âme ; il est l’harmonie de l’Univers.” CHANNING

La vie sans amour est sans valeur

L’amour est infini. La vie sans amour est sans valeur. À tous les âges, toute l’humanité a décrété que la plus belle chose du monde, celle que chaque être humain désire le plus, c’est l’amour.

Il est le fleuve de la vie dans ce monde. Ne croyez pas le connaître, vous qui vous contentez du premier petit ruisseau, de la première petite fontaine. Jusqu’à ce que vous ayez remonté à sa source, dans les gorges profondes, puis jusqu’à ce que vous l’ayez suivi à travers la prairie, que vous l’ayez vu s’augmenter et s’élargir au point que des bateaux puissent circuler sur ses flots, jusqu’à ce que vous l’ayez accompagné dans sa marche vers l’océan et que vous lui ayez confié vos trésors les plus précieux, jusque là, vous ne pouvez pas dire que vous connaissez l’amour.

Soyez un rayon de soleil partout où vous êtes

J’ai lu quelque part l’histoire d’un rayon de soleil qui avait entendu dire qu’il existait sur la terre des endroits si horribles, si sombres, si tristes qu’on ne pouvait les dépeindre. Le rayon de soleil résolut de découvrir ces endroits, et il se mit en route avec une grande rapidité. Il visita d’abord les cavernes de la terre. Il se glissa dans les demeures sans soleil, dans les allées sombres, dans les caves sous la terre ; il voyagea partout à la recherche de l’obscurité, car il voulait savoir ce que c’était ; mais il ne put jamais la découvrir nulle part, parce que partout où il allait, il portait la lumière avec lui. Tout endroit qu’il visitait, quelque sombre et triste qu’il fût, était éclairé et égayé par sa présence.

L’Amour éclaire, réchauffe et appelle à la vie tout ce qu’il touche

Le soleil est un magnifique symbole de l’amour. Il envoie ses rayons lumineux et gais dans les bouges les plus misérables, dans les prisons, aussi bien que dans les palais ; il se donne sans restriction et aussi joyeusement au pire criminel, au plus dégradé des êtres qui se traîne en guenilles sur la terre, qu’au monarque sur son trône. Il ne fait acception de personne. Il luit sur les justes et sur les injustes, également.

Il ne se demande pas sur quels champs, sur quelles fleurs, sur quelles demeures il doit briller. Il ne se pose aucune question sur nos différentes races, sur nos principes, sur notre politique, sur nos croyances religieuses. Il luit sur les bons et sur les mauvais, sur le croyant et sur l’impie, sur toutes les nations, sur les blancs comme sur les noirs ou les jaunes.

Il n’a aucune haine, aucun préjugé à l’égard d’aucun homme. Il remplit simplement de sa chaleur et de sa lumière tout lieu où il peut pénétrer. Les vapeurs les plus empestées, les marais les plus putrides, les trous les plus infects, les repaires des plus viles créatures sont tous assainis et égayés par sa lumière et sa beauté.

Comme le soleil, l’amour éclaire, réchauffe et appelle à la vie tout ce qu’il touche. Il est pour le coeur humain ce que le soleil est pour la rose. Il en fait sortir le parfum, la beauté et la richesse qu’il renferme. L’amour éveille tout ce qu’il y a de meilleur en nous, parce qu’il fait appel à nos sentiments les plus nobles, à nos idéals les plus élevés.

Ce qu’est le vrai Amour

Le vrai amour élève, purifie et fortifie tout coeur qu’il touche. Il nous élève au-dessus de nous-mêmes, parce qu’il ne voit que le bien qui est en nous.

Il regarde derrière notre faiblesse, derrière notre culpabilité, derrière la caricature de notre vrai être, derrière notre conviction d’impuissance, d’infériorité, et voit le divin en nous, qui attend d’être appelé à se manifester.

Il délivre l’être originel, et éveille les merveilleux pouvoirs, enfouis si profondément en nous, que nous ne les soupçonnions même pas.

L’amour voit le Divin dans l’être humain le plus dégradé. Il offre à chacun sa chance. Aucun être n’est privé de la possibilité de recommencer sa vie. Quand tout lui a été enlevé, quand sa vie est pleine d’amertume et d’angoisse, le voleur, le criminel, le “hors la loi”, le méprisé peut se tourner vers l’amour et trouver un refuge, car “l’amour ne périt jamais.”

Il est pour chaque être humain ce qu’est l’amour maternel pour l’enfant égaré. Aucun fils, aucune fille, ne sont tombés si bas qu’ils aient été au-dessous de l’amour de leur mère. Aucun homme, aucune femme, ne peuvent descendre si bas qu’ils soient au-dessous du pouvoir rédempteur de l’amour. Il est le remède souverain à tous leurs maux.

L’Amour se plaît à aider les infortunés et à relever ceux qui sont tombés

La mère ne demande pas : “Lequel de mes enfants est le meilleur ?” pour lui conférer toutes ses faveurs au détriment des autres. Non, elle les aime tous, et si elle fait une différence, elle prodigue le plus d’amour à celui qui en a le plus besoin, au plus faible, au plus délicat, à celui qui est le moins favorisé par la nature, à celui qui est estropié ou mal doué. L’amour se plaît à aider les infortunés et à relever ceux qui sont tombés.

Quand le malheur vous atteint et que les amis des bons jours vous abandonnent, quand vous avez fait de mauvaises affaires, quand vous avez commis une de ces erreurs fatales qui vous mettent au ban de la société, quand tout le monde vous rejette et que tout vous manque l’amour vient et se tient à vos côtés ; il met de l’huile sur vos blessures, et vous aide à vous relever.

L’Amour a opéré les plus grands miracles dans l’histoire du monde

L’amour ne juge personne ; il ne condamne personne. Il demande miséricorde pour l’homme et la femme qui se sont fourvoyés hors du droit chemin.

Il dit : “Ne condamnez pas ce pauvre misérable, il y a encore quelque chose de divin en lui,” et à la femme tombée, il dit : “Je ne te condamne pas non plus. Va et ne pèche plus.” Il accompagne le plus grand pécheur et le plus endurci des criminels, jusqu’à la tombe et au-delà.

L’amour a opéré les plus grands miracles dans l’histoire du monde. Nous avons tous vu quelle transformation il peut opérer dans un homme ignorant et brutal, lorsqu’il tombe amoureux d’une jeune fille douce et belle, et qu’elle répond à son amour. En peu de temps sa vie a changé, a été élevée par le pouvoir régénérateur de l’amour. Une à une, ses mauvaises habitudes ont été remplacées par leurs contraires, et il est devenu un nouvel homme.

Où tous les moyens de réforme échouent, l’amour réussit, parce qu’il descend comme nul autre jusqu’aux sources de la vie. Il a de l’intuition parce qu’il a de la sympathie, et il a une manière de pénétrer au fond des coeurs que ne possède pas l’âme qui n’est pas guidée par lui.

Sans cesse, il transforme les natures les plus vicieuses, élimine la brute et éveille les meilleures qualités dans l’homme et la femme.

Aucun pouvoir ne résiste à la force de l’amour

Aucun pouvoir ne résiste à la force de l’amour ; rien ne peut le détruire. La pauvreté ne peut l’étouffer ; la négligence ne peut l’affaiblir, ni le déshonneur le tuer. Le mari brutal, ivrogne, ne peut le chasser du coeur de sa femme dévouée ; l’ingratitude ne peut éteindre sa flamme dans le coeur de la mère.

Dans nos prisons, il accomplit des miracles, et sur les champs de bataille, il se montre un ange de miséricorde. Ses représentants, la Croix Rouge ou le Croissant Rouge, nous révèlent l’amour du Divin en pansant les blessures de tous les belligérants, amis ou ennemis. Qu’ils aient raison ou qu’ils aient tort, dans quelques rangs qu’ils combattent, peu importe, l’amour ne connaît aucune nationalité ; il ne voit que des enfants du Divin dans tous les soldats blessés ou mourants.

L’amour bannit la crainte, parce qu’il est son antidote. C’est la seule puissance qui peut vaincre ce fléau qui a causé plus de souffrances que tout autre. L’amour bénit où les autres maudissent ; il se souvient où d’autres oublient ; il pardonne quand les autres condamnent ; il donne où d’autres refusent.

L’Amour enrichit la vie et développe toutes les facultés

“L’amour ôte l’aiguillon du désappointement et du chagrin ; il donne de la douceur à la voix, de la grâce à la démarche ; il donne de la valeur et de la beauté aux tâches les plus communes ; il crée au foyer une atmosphère de santé morale ; il donne de la force à l’effort et des ailes au progrès ; il est omnipotent.”

L’amour ouvre les intelligences et les coeurs ; il enrichit la vie et développe toutes les facultés. C’est lui qui est le lien de la société ; il est l’esprit du Divin, qui sert de levain dans le monde. La seule chose qui soit universellement comprise, qui parle toutes les langues, tous les dialectes, qui soit un livre ouvert pour l’ignorant, même pour ceux qui ne connaissent pas leurs lettres, qui ne peuvent écrire leur nom, c’est l’amour.

L’Amour permet de rendre les autres heureux Même si elles ne parlent pas la même langue, 2 personnes qui se rencontrent n’importe où, comprennent le langage de l’amour, si elles le parlent toutes 2.

La seule chose qui fasse accepter la vie, qui donne du charme au travail, qui calme la douleur, qui aide à supporter la pauvreté, c’est l’amour.

Rien ne rend plus heureux ici-bas que d’aimer et d’être aimé

Quel plus grand bonheur peut-on éprouver que de rendre heureux ceux qui nous entourent ? Le coeur humain a été fait pour l’amour, et chacun peut en recevoir autant qu’il en donne. C’est la joie de l’amour que de rendre les autres heureux.

L’amour ne peut vivre seul, il lui faut un jumeau avec lequel il puisse tout partager. Il n’est jamais égoïste, envieux, avare ou mesquin.

En affaires, l’amour prend en considération les intérêts de celui qui est à l’autre bout du marché. Il est toujours juste, équitable. Il ne fait point de tort aux autres et ne cherche pas son intérêt. L’amour est toujours généreux, secourable, bienveillant.

L’Amour est un composé

Dans son incomparable petit livre intitulé : “La plus grande chose du monde,” Henry Drummond, fait l’analyse spectrale de l’amour.

“L’amour est un composé, c’est Paul qui nous le dit,” écrit-il. Comme le savant qui fait passer un rayon de lumière à travers un prisme de cristal, et le voit se diviser et révéler les couleurs qui le composent, rouge, orangé, jaune, vert, bleu, indigo, violet, toutes les couleurs de l’arc-en-ciel, ainsi Paul fait passer l’amour à travers le prisme de son intelligence inspirée et le décompose dans ses différents éléments.

Les différents éléments de l’Amour

Voulez-vous savoir quels sont ces éléments ? Remarquez qu’ils portent des noms bien connus, qu’ils sont des choses pouvant être pratiquées par tout homme, en tout lieu, et qu’une multitude de petits actes et de vertus ordinaires forment le summum bonum. La patience ; “l’amour est patient.” La bonté ; “l’amour est plein de bonté.” La générosité ; “l’amour n’est point envieux.” L’humilité : “Il n’est pas présomptueux, il ne s’enfle pas d’orgueil.” La courtoisie ; “l’amour ne fait rien de malhonnête.” Le désintéressement ; “il ne cherche pas son intérêt.” La bonne humeur ; “il ne s’aigrit pas.” Le débonnaire ; “il ne soupçonne pas le mal.” La sincérité ; “il ne se réjouit pas de l’injustice, mais il met sa joie dans la vérité.”

Transformez votre vie en lisant régulièrement ces lignes ci-dessous.

Elles sont extraites d’un des célèbres livres de Og Mandino «Le Plus Grand Vendeur Du Monde». Norman Vincent Peale, autre célèbre auteur de livre de développement personnel, dit ceci : « Un des livres d’inspiration et de motivation le plus emballant que j’ai jamais lu.»

Je vous les livre tel que. Je l’ai lu des centaines de fois et je voulais le partager avec vous. Faites-en bon usage. Je vous les confis.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

C’est le plus important des secrets pour réussir dans toutes ses entreprises. La force peut fendre un bouclier, détruire même une vie, mais seule l’invisible puissance de l’amour peut ouvrir les coeurs et tant que je n’aurai pas maîtrisé cet art, je ne serai rien de plus qu’un petit colporteur sur la place du marché.

Je ferai de l’amour, la plus puissante de mes armes et nul ne pourra se défendre contre son pouvoir. Mes arguments seront peut-être réfutés ; mes paroles peut-être mises en doute ; mes vêtements seront critiqués et on se détournera de mon visage ; même mes affaires susciteront la méfiance ; mais mon amour fera fondre les coeurs comme les rayons du soleil font fondre l’argile la plus froide.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Et comment ferai-je tout cela ? Dorénavant, je regarderai toute chose avec amour et ce sera une nouvelle naissance.

J’aimerai le soleil qui réchauffe mes os ; et j’aimerai aussi la pluie qui lave mon esprit. J ’aimerai le jour pour la lumière qui m’éclaire et j’aimerai la nuit qui me révèle les étoiles. J’accueillerai la joie parce qu’elle dilate mon coeur et je supporterai la douleur parce qu’elle trempe mon âme.

J’accepterai les récompenses quand je les ai méritées, mais j’accepterai les obstacles car ils sont une épreuve.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Et que dirai-je ? Je complimenterai mes ennemis et je m’en ferai des amis. J’encouragerai mes amis et ils deviendront des frères. Je chercherai toujours des motifs de louer, je refuserai tout prétexte aux commérages. Quand je serai tenté de critiquer, je me mordrai la langue ; quand je voudrai faire des éloges, je le crierai sur les toits. Est-ce que les oiseaux, le vent, la mer et toute la nature ne chantent-ils pas les louanges de leur Créateur ? Ne puis-je pas employer la même musique pour Ses enfants ?

Désormais, je me souviendrai de ce secret et il changera ma vie.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Et comment agirai-je ? J’aimerai tous les hommes de la même manière, car ils ont tous des qualités admirables même si elles sont cachées. Avec l’amour, j’abattrai le mur de suspicion et de haine qui enferme leur coeur et je construirai à la place des ponts afin que mon amour parvienne à leur âme. J’aimerai les ambitieux, car ils peuvent m’inspirer. J’aimerai les ratés car ils peuvent m’instruire. J’aimerai les rois parce qu’ils sont des hommes ; j’aimerai les humbles parce qu’ils sont divins. J’aimerai les riches parce qu’ils sont solitaires ; j’aimerai les pauvres parce qu’ils sont nombreux. J’aimerai les jeunes parce qu’ils brandissent leurs espérances ; j’aimerai les vieux parce qu’ils partagent leur sagesse. J’aimerai ceux qui sont beaux pour la tristesse de leur regard et j’aimerai ceux qui sont laids pour que leur âme soit en paix.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Mais comment réagirai-je aux actions d’autrui ? Avec amour. De la même façon qu’il est l’arme qui m’ouvrira leur coeur, l’amour est le bouclier qui me protégera des flèches de la haine et des lances de la colère. L’adversité et le découragement se heurteront à mon nouveau bouclier et se transformeront en la plus douce pluie. Mon bouclier me protégera sur la place du marché et me soutiendra quand je me sentirai seul. Il me stimulera à l’heure du découragement et me calmera à l’heure de l’exultation. Il deviendra plus fort et plus efficace avec l’usage jusqu’au jour où je pourrai le rejeter et marcher libre parmi les hommes, quand mon nom brillera au sommet de l’échelle sociale.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Et comment affronterai-je ceux que je rencontrerai ? D’une seule façon. En silence et en moi-même, je leur dirai: je vous aime. Bien que dites en silence, ces paroles brilleront dans mes yeux, dérideront mon front, amèneront un sourire sur mes lèvres et ma voix transmettra leur écho et leur coeur s’ouvrira. Et quel est celui qui pourra refuser mes marchandises quand son coeur sentira mon amour ?

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Et par-dessus tout, je m’aimerai moi. Pour ce faire j’examinerai avec un soin jaloux, toutes choses qui pénètrent mon corps, mon esprit, mon âme et mon coeur. Je n’aurai jamais trop d’indulgence pour les exigences de la chair ; j’entretiendrai plutôt mon corps dans la pureté et la modération.

Jamais, je ne laisserai mes pensées se tourner vers le mal ou le désespoir ; je les raffermirai plutôt par la connaissance et la sagesse des anciens. Jamais, je ne permettrai à mon âme de devenir complaisante et satisfaite, mais plutôt je la nourrirai de prières et de méditations.

Jamais, je ne permettrai à mon coeur de devenir mesquin ou amer ; je le partagerai plutôt et il s’épanouira et réchauffera les hommes.

J’accueillerai ce jour le coeur plein d’amour !

Désormais, j’aimerai l’humanité toute entière. A partir de ce moment, toute haine quitte mes veines, parce que je n’ai plus le temps de haïr ; j’ai seulement le temps d’aimer.

Dès ce moment, je fais le premier pas pour devenir un homme parmi les hommes. Avec l’amour, j’augmenterai mes ventes au centuple et je deviendrai un grand marchand.

Même si je n’ai pas d’autres dons, je peux atteindre le succès avec l’amour seul. Sans lui, j’échouerai alors même que je posséderai toutes les connaissances et toutes les compétences du monde.

 » Essayez l’amour  » est le titre de l’e-book téléchargeable en suivant le lien ci-dessous : http://www.alliance-vaillante.fr/AV/tlcessayezamour.html

——————–

Maintenant vous pouvez aussi contribuer à ce débat ouvert en apportant votre témoignage, votre expérience en mettant un commentaire ci-dessous. Rappelez-vous que c’est en faisant ce type d’action que vous allez progresser. J’aurai le plaisir de vous lire et à l’occasion de vous répondre.

PS : Ne manquez pas le commentaires. Ils sont également instructifs.

PPS : Vous avez trouvé cet article intéressant ! Partagez-le avec vos amis facebook en cliquant sur Partager ci-dessous.

Les 3 livres qui ont changé ma vie

Notre vie est faite de rencontres et certaines permettent de changer sa vie

Parmi ces rencontres, il y a bien sûr des personnes comme par exemple notre conjoint, des voyages qui nous apportent un nouvel éclairage sur le monde, des objets comme cette casserole faitout de la grand-mère qui permet à mon épouse de faire les meilleurs plats mijotés du monde, et il y a ces livres, contenant les idées, les pensées d’un autre, expert dans un domaine particulier. Les 3 livres qui ont changé ma vie.

Premier livre qui a changé ma vie : Comment se faire des amis de Dale Carnegie

Premier livre qui a changé ma vie
Avant de lire des livres de développement personnel, je ne lisais ni livres, ni revues, ni journaux, rien. Puis, un jour, lors d’une rencontre professionnelle, il m’a été fortement recommandé de lire Comment se faire des amis de Dale Carnegie.

Je me suis donc procuré le livre au format poche pour quelques euros et ai commencé à le lire.

Au fil des premières pages, je me suis rendu compte qu’il ne s’agissait pas de se faire des amis pour la drague ou pour faire la fête mais qu’il s’agissait plutôt d’apprendre à améliorer ses relations avec les autres dans toutes situations, avec son conjoint, ses enfants, sa famille, ses collaborateurs, sa hiérarchie, ses ennemis.

Le sommaire est alléchant et détaille les quatre parties.

  • Trois techniques fondamentales pour influencer les autres. Dans toutes nos relations, nous influençons et sommes influencés mais savons-nous maîtriser ces influences. Nous avons là trois techniques simples et puissantes pour positiver, optimiser ces phases d’échanges.
  • Si passer pour être sympathique est une de vos préoccupations, l’application des six moyens de gagner la sympathie des autres vous y aidera efficacement.
  • Vous êtes génial, vous avez d’excellentes idées mais vous ne savez pas les faire passer, les partager ? Quel dommage ! Inspirez-vous de ces douze moyens de rallier les autres à votre point de vue et votre génie sera reconnu.
  • Le monde a besoin de leader. Vous rêvez d’en devenir un ? Vous trouverez l’état d’esprit à acquérir avec ces neuf moyens de modifier l’attitude des autres sans irriter ni offenser.

Si je suis très enthousiaste à propos de ce livre aujourd’hui, cela n’a pas été le cas lors de ma première lecture. Sur certains points j’étais tellement éloigné du conseil exposé que j’avais envie de balancer le livre à travers la pièce. Mais en y réfléchissant à deux fois, je me suis rendu compte que tous ces conseils faisaient preuves de bon sens.

C’est aujourd’hui le premier livre que je conseille à tous mes nouveaux collaborateurs et je perçois ceux qui le lisent. Ils gagnent tellement en confiance en soi.

Second livre qui a changé ma vie : Réfléchissez et devenez riche de Napoleon Hill

Second livre qui a changé ma vie
Le second livre qui m’a le plus influencé est Réfléchissez et devenez riche de Napoléon Hill. Ce livre m’a bousculé, travaillé, transformé.

Il m’a fait comprendre que j’avais plus de responsabilité que je ne croyais dans tout ce qui m’arrivait. J’ai pris une grande claque. Mais comprenant que je pouvais prendre une plus grande part dans la maîtrise de mon destin, je me suis senti plus fort et plus ambitieux.

J’ai compris le rôle du subconscient, de l’inconscient et du conscient et j’ai commencé à percevoir leurs modes d’emplois. J’ai pris conscience de la puissance de la pensée maitrisée. Et j’ai aussi pris conscience que je pouvais bénéficier de ressources universelles.

Ce livre a près de cent ans et quelques idées sont dépassées mais il a été pour moi le révélateur que mes possibilités allaient bien au-delà de mes croyances d’alors. Il m’a donné le goût de la connaissance et du partage de cette connaissance.

Troisième livre qui a changé ma vie : L’homme est le reflet de ses pensées de James Allen

3ième livre qui a influencé ma vie
L’homme est le reflet de ses pensées de James Allen fait partie du top 3 des livres qui m’ont le plus influencé. 80 pages étonnantes écrites il y a plus d’un demi-siècle et tellement fraîches.

Quand je compare tout ce qui est dit sur le pouvoir de l’attraction avec ce qu’il y a dans ce livre, je me dis qu’il n’y a rien de nouveau sous le soleil. James Allen révèle tout dans son ouvrage.

Alors oui, pour bien l’interpréter, il y a nécessité de lire certains paragraphes plusieurs fois, en prenant parfaitement en compte la syntaxe et en y repensant à deux fois.

Quand j’ai lu ce livre, j’ai pris conscience des conséquences de mes pensées, de mes sentiments et j’ai commencé à apprendre à les maîtriser.

Les livres de développement personnel ont changé ma vie

Ces livres sont de la catégorie des livres de développement personnel. J’en ai aujourd’hui des dizaines lus dans ma bibliothèque et il m’arrive régulièrement d’en prendre un, de lire un passage et comme par magie, la lecture d’un ou deux paragraphes répond à un problème sous-jacent que j’avais ou me donne la réponse à suggérer à un ami ou collaborateur.

Cet article participe à l’évènement inter-blogueurs “Les 3 livres qui ont changé ma vie” organisé par le blog Des Livres Pour Changer de Vie. Si vous avez aimé cet article, je vous remercie de cliquer sur ce lien : j’ai aimé cet article !

La Motivation et Newton ou comment rester motivé au quotidien

Votre motivation est-elle victime du syndrome de Newton ?

Vous est déjà t-il arrivé d’être hyper motivé puis quelques heures ou quelques jours plus tard, ne plus avoir le courage ou le goût de mener un projet à son terme ?

Je suppose que cela vous est déjà arrivé quelques fois dans votre vie, et peut-être même « plus souvent qu’à votre tour » selon l’expression.

L’autre soir alors que je participai à un séminaire j’ai eu une révélation. J’ai enfin compris pourquoi cela arrivait.

Pourquoi votre motivation baisse t-elle ?

J’imagine que vous aussi aimeriez savoir pourquoi votre motivation a tendance à ressembler aux montagnes russes (circuit fait de montées et de descentes) avec quelques fois des pointes vertigineuses.

Une motivation non soutenueA la réflexion c’est tellement évident ! Mais faut avoir l’esprit ouvert pour saisir cette réalité. Avez-vous l’esprit ouvert en ce moment ? L’esprit c’est comme un parachute, ça ne fonctionne bien que quand c’est ouvert. Fermé c’est la chute. Splaachhh …

Le correcteur d’orthographe de mon traitement de texte me dit qu’il y a une faute au mot Splaachhh. Mon correcteur d’orthographe a l’esprit fermé et aucune poésie.

Allez, revenons à la motivation et à ses états. Mais avant je voudrais savoir combien vous donneriez pour savoir pourquoi, un jour votre motivation est au top et pourquoi le lendemain elle sert de tapis brosse pour se décrotter les chaussures ? Combien ?

Je vous pose cette question, pas que je vous fasse payer pour avoir la réponse, mais parce que bien souvent, parce que c’est gratuit, on pense que ça ne vaut rien, alors que quand on paye, soudain, comme par enchantement, la même réponse augmente de valeur.

Alors combien ? C’est vous qui allez donné de la valeur à cette information. Moi je vous donne l’info, vous, vous lui donnez de la valeur. Comment ? C’est très simple. Il y a à la fin de ce texte un lien Paypal (paiement sécurisé en ligne) et vous faites un don, en fonction de la valeur que vous estimez ce que vous allez apprendre. Ni plus, ni moins, en fonction de la valeur que vous allez donner à cette information.

D’accord ? Alors allons-y !

Tout d’abord il faut que vous soyez conscient d’une chose essentielle et je vais vous mettre sur la piste. Et il faut que nous soyons d’accord à ce propos. Si vous n’acceptez pas ce phénomène, vous ne pourrez comprendre. Alors soyez attentif, l’esprit ouvert. Attention c’est parti …

Comment se manifeste la motivation ?

Je répète. Comment se manifeste la motivation ?

Par la pensée ! Oh pas n’importe quelle pensée, c’est sûr. Mais PAR LA PENSÉE ! Une pensée vivante ! Une pensée émotionnelle ! Certes mais une pensée.

Êtes-vous d’accord avec ça ?
OUI ? Voyez la suite.
NON ? Arrêtez cette lecture maintenant.

Que sait-on de la pensée ?

Bouddha a dit : « Nous sommes ce que nous pensons. Tout ce que nous sommes résulte de nos pensées. Avec nos pensées, nous bâtissons notre monde. » Vous imaginez ! Avec nos pensées nous bâtissons le monde comme avec des pierres nous bâtissons une maison. En fait les pensées sont des choses.

Attendez, restez avec moi. Vous avez dit que vous aviez l’esprit ouvert. Alors prouvez-le et poursuivez votre lecture. Merci !

Gustave Flaubert, lui dit : « La forme est la chair même de la pensée » Forme – chair ==> chose

Pour Stanislaw Jerzy Lec « Les pensées métamorphosent le cerveau lui-même. » Les pensées ont une action sur le cerveau. Quelle est cette chose qui peut métamorphoser le cerveau ?

Pour Max Stirner : « Personne n’est mon semblable, ma chair n’est pas leur chair, ni ma pensée leur pensée. » Quelque chose fait la différence entre moi et mon semblable.

François René de Chateaubriand a écrit : « La pensée agit sur le corps d’une manière inexplicable ; l’homme est peut-être la pensée du grand corps de l’univers. » Alors ça c’est quelque chose.

Stanislaw Jerzy Lec dit encore : « Les pensées, comme les puces, sautent d’un être humain à l’autre. » Les pensées sont des choses animées.

Bonne ou mauvaise, abondante ou restreinte, la pensée, essence de l’âme humaine, est une force qui survit à la destruction du corps. [Jean Prieur]. Vous voyez ce clavier là près de vous ? Vous pouvez mourir, il sera encore là comme chaque chose qui vous entoure.

Dans tous les livres d’évolution personnelle, il est écrit, (quelque fois entre les lignes et celui qui n’a pas l’esprit ouvert ne peut le voir et le lire) : une PENSEE est une CHOSE.

Une pensée est une chose !

Qu’on se le dise : une pensée est une chose ! Un point c’est tout !

Êtes-vous d’accord avec ça ?
OUI ? Voyez la suite.
NON ? Arrêtez cette lecture maintenant.

Ne dites pas : « Ouuiii mmaaaiiiisssss … » Ce choix n’existe pas. Vous êtes d’accord ou pas.
Si OUI, continuez la lecture !
Si NON, arrêtez là ! Ne perdez pas votre temps ! Adieu !

Vous êtes encore là ? Super ! Comprenez maintenant que si une pensée est une chose, elle va subir comme les autres choses les lois physiques naturelles de la vie et une qui nous intéresse plus particulièrement qui est celle de la gravité comme l’attraction terrestre.

Ah vous l’aviez oublié celle-là. Elle nous est tellement commune et même que dans un certain sens elle nous arrange bien. Sans elle, nous ne serions pas accrochés à cette terre et ne pourrions exister.

Vous allez faire là maintenant une expérience avec moi, une expérience très simple. Pas besoin de formule magique ni de commande mentale compliquée

Vous allez comprendre pourquoi votre motivation n’est pas toujours au TOP.

Entre le pouce et l'indexVous êtes prêt ? Oui ? Alors prenez, pincé entre votre pouce et l’index, un objet près de vous ? Allez-y, faites-le maintenant ? N’importe quel objet ! Oui ce stylo en plastique près de vous ou cette gomme, ou cette feuille de papier, un truc léger, pas fragile, simple. Allez-y, prenez-le, pincé entre votre pouce et votre index ? Main droite, main gauche, pas d’importance ! ÇA y est ? Vous avez un objet pincé entre votre pouce et votre index ? Très bien !

Vous qui ne jouez pas le jeu ! Fermez maintenant cette page web. Vous perdez votre temps et ne méritez pas de connaître la suite !

Pour Vous qui avez un objet pincé entre votre pouce et votre index depuis le début, je suis désolé de vous faire attendre, mais il y a toujours des gens qui voudraient toujours en savoir plus mais qui ne font rien de ce qu’ils apprennent et qui ne sont même pas prêt à faire cette petite expérience et je ne voudrais pas que l’esprit chagrin de quelques uns vienne perturber cette démonstration essentielle à la compréhension du tout.

Enfin nous sommes seuls. Continuons.

Vous avez toujours cet objet pincé entre votre pouce et index ? Très bien. Levez-vous maintenant et tendez votre main tenant l’objet devant vous. Attention c’est là que l’expérience prend toute son importance.

Préparez-vous à observer ce qui va se passer. Prêt ? Oui ?

Regardez bien ce qui se passe

Maintenant écartez votre pouce et votre index et libérez l’objet. Que c’est-il passé ? Avez-vous vu ce qui c’est passé ? Vous en êtes-vous rendu compte ?

L’objet, libéré de tout soutien est allé directement vers le sol. Vous vous rendez compte, cette chose que vous aviez entre vos doigts, une fois libérée est allée directement vers le sol ?

Ouh la, j’en ai perdu quelques uns ! Coucou ! Je sais, il y a des petits malins qui sont en train de penser :  » ça j’aurai pu te le dire ». Je sais ! Tout le monde aurait pu me le dire mais encore fallait-il en être conscient.

Bien que les Hommes hantent cette terre depuis des millénaires, Newton fut parmi les premiers à le réaliser il y a à peine 300 ans.

Toutes les choses libérées sont irrémédiablement attirés vers le bas. TOUTES !

Or, nous l’avons vu un peu plus haut dans le texte, une pensée est une chose ! UNE PENSÉE EST UNE CHOSE!

Et comme toute chose, une pensée sans soutien est attirée vers le bas …

… La motivation s’exprimant par la pensée… cqfd !!! …

une motivation qui n’est pas soutenue régulièrement sera irrémédiablement attirée vers le bas.

Votre motivation répond à cette loi naturelle.

Maintenant que vous savez ça, avec démonstration à l’appui, pas une simple hypothèse ou théorie, maintenant que vous savez ça, disais-je, vous devez savoir ce qui vous reste à faire pour que votre motivation reste au plus haut.

Quoique, vous ne le savez peut-être pas encore et je vais vous octroyer un petit bonus plus bas.

Mais ce que vous savez c’est que votre motivation doit être entretenue en permanence comme un jardin, comme une relation, comme votre voiture ou votre habitation et votre santé. Ce qui n’est pas entretenu dépérit irrémédiablement. Ce qui n’est pas soutenu est entraîné irrémédiablement vers le bas.

Entendez-vous cet autre petit malin ? Il me dit que l’objet qu’il avait pris n’est pas allé vers le sol mais c’était au contraire envolé. Eh oui, il avait pris un ballon gonflé à l’hélium. Alors je vais vous raconter cette très belle histoire que j’affectionne particulièrement.

La scène se passe dans les années 1950, un 4 juillet, jour de la fête nationale, dans une petite ville des États-Unis. Julius Junior, un jeune garçon noir se dirige vers la fête organisée pour l’occasion.

Là, au détour d’une rue, il voit un vieil homme distribuant des ballons gonflés à l’hélium, de toutes les couleurs, entouré d’enfants.

Julius Junior s’approche du vieux monsieur et lui demande poliment un ballon. L’homme lui dit : « De quelle couleur le veux-tu ce ballon ? »

Julius hésite et il demande : « Est-ce que si j’en prends un noir, il ira aussi haut et aussi loin que les autres ? »

Le vieil homme philosophe à ses heures lui répond : « Oui bien entendu, ce n’est la couleur qui est importante, c’est ce qu’il y a à l’intérieur ! »

J’adore cette histoire et j’espère que vous l’appréciez autant que moi. Mais revenons à notre motivation.

Comment entretenir sa motivation ?

Je ne vais pas ici détailler tous les aspects. Je vais les citer, charge à vous de vous débrouiller pour aller un peu plus loin.

1) Pourquoi ? Pourquoi est-ce qu’à un moment vous avez été motivé ? Qu’est-ce qui a provoqué cela ? Vous devez retrouver ce pourquoi. Puis le marquer, le noter, le dessiner, le peindre, le découper, le garder en position d’être à votre vue en PERMANENCE. EN PERMANENCE !

2) Vous devez vous entourer de personnes susceptibles de vous aider et n’en parler qu’à celles-là. A personne d’autre. Prenez un coach, un mentor.

3) Vous devez entretenir un moral et mental de gagnant. 3 façons complémentaires d’y parvenir : écouter des audios de développement personnel, lire des livres et ebooks de développement personnel, participer à des séminaires, de développement personnel.

Seulement Pour Ceux Qui Veulent Rester Motivé Au Quotidien


Tous ceux qui suivent ces conseils simples réalisent plus de choses et sont plus heureux.

Je vous félicite pour être arrivé au bout de cette prose. Beaucoup ont abandonné avant. Vous pouvez être fier de vous et je crois que vos rêves en valent vraiment la peine. Alors si je peux vous aider …

Ah au fait j’oubliai, si vous voulez donner de la valeur à cette idée développée ici, pensez à valoriser concrètement cette valeur ajoutée en faisant un don en suivant le lien ci-dessous :

L’idée n’est pas que je fasse fortune avec votre don. L’idée est bien de donner une valeur à cette idée pour que vous en souveniez. Si pour vous cette idée n’a aucune valeur. Je suis désolé.

Si vous me donnez de l’argent, celui-ci servira à financer les audios, les séminaires et les livres plus quelques investissements techniques.

Si au contraire elle a quelque valeur, mais que vous ne pouvez donner, vous pouvez toujours donner de la valeur à cette idée en apportant, un commentaire, un témoignage au bas de cet article.

Merci

Régis d’Alliance-Vaillante

Le développement personnel c’est aussi prendre soin de son corps

Je m’interroge. Pouvez-vous m’aider ?

J’ai une intuition que je voudrais confirmer. J’ai commencé par m’interroger, puis j’ai interrogé mes proches pour voir si les réponses étaient concordantes et effectivement elles le sont.

Toutefois, pour valider cette idée, cette intuition, j’ai besoin d’interroger plus de personnes et j’ai pensé à vous.

C’est en quelque sorte un sondage que je voudrais faire dans un premier temps et ensuite, si la majorité des réponses sont concordantes, j’approfondirai mes recherches et les partagerai avec vous. Si mon intuition est bonne, nous pourrions nous soulager de pas mal de petits bobos.

Pouvez vous me répondre à cette question ?
Geste de premier secours

Quel est le tout premier geste que vous faites quand vous avez mal quelque part ? J’ai bien dit le tout premier geste ?

Allez, mettez-vous en situation, par l’imagination bien sûr. Imaginez, vous marchez dans votre habitation et d’un coup, vous cognez brutalement votre genou à une chaise. Quel est le premier geste que vous faites ? Pas le premier mot, ni la première pensée que vous avez. Non le premier geste ? Le geste réflex ?

Je crois que tout le monde (ou presque) a ce même premier geste et il doit avoir une signification. Mais nous devons le confirmer.

Alors dites-moi, quel est ce tout premier geste ? et savez vous pourquoi ? Pour quelle raison faites-vous ce geste ?

Si vous pouviez m’apporter votre réponse dans les commentaires, ce serait formidable. Alors dites-moi, quel est ce tout premier geste ?

Merci de participer en témoignant de votre expérience dans les commentaires un peu plus bas.

Ah j’oubliai. Pour vous remercier de votre contribution, j’enverrai un e-book intitulé  » C O M M E N T – O N – P E U T – G U É R I R, – P R É V E N I R – L E S – M A L A D I E S – E T – P R O L O N G E R – S O N – E X I S T E N C E  » à toute personne qui partagera son expérience par un témoignage argumenté. Beau programme n’est-ce pas ? Ce livre, que je trouve très intéressant et qui n’est pas de ma production, est le déclencheur de cette intuition.

Voilà, vous savez tout. A vous de jouer ou plutôt de témoigner par votre commentaire.

Pensées, maîtrisons les !

La pensée est le premier pouvoir de l’Homme

Puis vient celui de l’action. La pensée est le point de départ et le moteur de tout accomplissement, et sans elle rien ne peut être.

Nos actions dévoilent nos pensées

Et rien ne peut se faire sans leurs concours. Efforce-toi de développer la capacité de saisir la bonne pensée au bon moment et au bon endroit. Nous devenons comme nos pensées, alors

Cultivons des pensées pures et bonnes de la manière suivante

Apprenons à diriger nos pensées

  • Des pensées de grands biens viennent à moi, de grande prospérité, de grande réussite ;
  • Des pensées de richesse et ce, uniquement dans un but, pour le bien et le bonheur des autres ;
  • Des pensées de vertu pure et divine, d’un bienfait indicible pour l’humanité ;
  • Des pensées de noblesse, d’honnêteté, de gentillesse, de courage, d’amour, de sympathie pour tous et d’évitement du mal ;
  • Des pensées de pureté, d’amour, de miséricorde, de compassion, de bienveillance, de charité, d’humilité.

En fait, développons de pensées, toutes de natures élevées, nobles et divines.

  • Des pensées de perfection, de devoir, de propreté, de joie, de foi, de pouvoir, de détermination, de persévérance, d’affirmation, d’ordre, de netteté, de gaieté, de rapidité, de durée ;
  • Des pensées de dons merveilleux et de grandes bénédictions, des merveilles de la Nature et toutes celles de développement et de progrès.
  • Des pensées comme  » Je peux gagner  » ;
  • Des pensées d’une vie intègre, d’un grand pouvoir pour accomplir le bien ;
  • Des pensées que mon corps obéit à mon esprit, d’une excellente santé ;
  • Des pensées des choses supérieures de la vie, d’une grande sagesse et connaissance ;
  • Des pensées que seul le bien peut m’arriver, que vivre en bonne santé m’est destiné ;
  • Des pensées que je deviendrai comme les grands modèles de l’humanité et que le meilleur m’appartiendra.

Parade aux  Mauvaises Pensées

Chaque mauvaise pensée nous modifie de manière correspondante – elle s’imprime profondément dans notre corps et notre esprit. Ceci, bien entendu, entrave fortement notre progression qu’on le sache et qu’on le veuille ou non.

Mais en général nous le savons, ce qui tend à nous affaiblir davantage car chaque fois que nous sommes en colère, que nous crions, volons, mentons ou faisons quoique ce soit d’autre de mal, nous perdons notre force, le respect de soi, notre confiance, notre force morale et notre volonté ; et si nous persistons à avoir de mauvaises pensées nous tombons définitivement et nous perdons tout.

Changeons alors le courant de nos pensées et orientons-le vers des pensées encourageantes et édifiantes comme par exemple, « je veux être bon, généreux, humble, juste et honnête et je veux agir de la sorte ».  Cet exercice permet de se construire un bon caractère et d’amener au succès et au bonheur que rien ni personne ne pourra nous enlever.

La pensée et le Bonheur

Ni la prospérité, ni nos amis, ni un grand succès ne font seuls notre bonheur – même si chacun de ses éléments peut y contribuer.

Alors écoute attentivement ceci : tous les trésors de la terre, et les amis les plus fidèles ne peuvent te rendre heureux. Car le bonheur ne réside pas en-dehors de toi et tu ne le trouveras que dans tes pensées et actions justes, indépendamment des autres. Alors, vas-y, tu peux chercher le bonheur tout de suite, car il ne dépend que de toi.

La victoire commence par la pensée que le bonheur est possible et accessible quels que soient les problèmes, les difficultés et le mal qui abondent.

Réagissez, apportez votre témoignage, vos expérience en mettant un commentaire.

La pensée et le succès, et le destin, et la santé, et le monde, et la méditation – Les conséquences de « mauvaises » pensées – La pensée et la condition de l’homme – Le choix de nos pensées – sont le thème d’une page composée de dictons populaires sur la pensée et la nécessité de savoir la maîtriser. A lire en suivant ce lien

Confiance en soi et esclavage psychologique

Pour avoir confiance en soi, il ne faut pas être victime d’une de ces formes d’esclavage psychologique.

Pour D a v i d J S c h w a r t z dans son livre L a M a g i e D e S ‘ A U T O – D I R I G E R, il existe 6 formes bien spécifiques de l’esclavage psychologique:
1 – Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ?
2 – Je suis sûr de ne pas y arriver.
3 – Il est trop tard.
4 – J’ai besoin de sécurité.
5 – Je suis esclave des erreurs passées.
6 – Je suis prisonnier de mon milieu.

Pour savoir si vous êtes de la première et de la plus grave de ces formes d’esclavage psychologique et ce que vous devez savoir pour vous en débarrasser

La Magie de s'Auto-DirigerQu’est-ce que les autres vont penser de moi ?

Les neuf mots de la langue française qui enchaînent le plus les gens sont probablement ceux-là: « Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ? »

« Qu’est-ce que les autres vont penser de moi ? » représente la forme d’esclavage psychologique la plus répandue – et la plus destructrice. Cet esclavage peut aller de cette phrase : « II faut que je tonde mon gazon une fois par semaine car si je ne le fais pas, mes voisins vont penser que je suis paresseux » à celle-ci : « Je ne dirai rien au cours de cette réunion parce que les autres pourraient penser que j’essaie de me faire remarquer », en passant par : « II faut absolument que nous assistions à cette soirée, sinon les autres pourraient se poser des questions » et par cette autre : « Je ne peux quand même pas porter ça ; les autres vont se moquer de moi. » De telles pensées et réflexions sont caractéristiques d’une personne manquant de confiance en soi.

L’esclavage « des autres » est fort, puissant. C’est lui qui explique la cause de tant de conformité dans le monde. Il explique pourquoi tant de femmes se coiffent comme tant d’autres femmes; pourquoi tant de vendeurs vendent de la même manière (et obtiennent par conséquent le même chiffre de vente); pourquoi les gens vivent des vies ennuyeuses, malheureuses et peu satisfaisantes.

Je te dis ça pour ton bien bien sûr !
Je te dis ça pour ton bien bien sûr !
L’esclavage « des autres » tue toute créativité et toute personnalité. Il vous enlève la possibilité d’avoir le genre de plaisir que vous aimez, d’aller là où vous désirez aller, de faire les choses qui vous plaisent.

Les gens ne sont pas seulement les esclaves de « ce que les autres vont penser » ; ils commettent également l’erreur stupide d’écouter les conseils donnés par des personnes incompétentes.

Des conseils, on en trouve partout et ils sont gratuits. Votre voisin, la parenté, vos associés, tous ceux que vous connaissez, ou presque, ne demandent pas mieux que de vous conseiller.

Parmi le personnel de votre entreprise, il existe probablement une douzaine, sinon plus, de « conseillers » non rémunérés. Ces conseillers se permettent, même lorsqu’on ne leur demande rien, de vous donner leur avis sur la façon d’élever vos enfants, de veiller sur votre santé et d’investir.

Les personnes psychologiquement immatures suivent les conseils de ces « experts » qui, la plupart du temps, ne savent pas de quoi ils parlent. Au lieu de faire confiance à leur propre jugement, ou de rechercher les conseils de personnes compétentes, elles écoutent et suivent les suggestions des gens de deuxième classe.

Est-il étonnant que ces conseils soient généralement mauvais ?

Accepter les conseils du premier venu, c’est exactement comme si vous preniez une nouvelle voiture en bon état pour la conduire au premier garage de fond de cour pour la faire réparer. Vous êtes trop important pour laisser un incompétent s’occuper de vos problèmes.

Choisissez les meilleurs conseillers pour vous aider à vous auto-diriger et reprendre confiance en soi !

Mais même si vous faites appel aux services de conseillers comme des avocats ou des comptables, servez-vous de votre jugement.

Libérez-vous de l'esclavage psychologique
Libérez-vous de l’esclavage psychologique
C’est pour moi une règle inébranlable. Je demande l’avis et les commentaires de personnes importantes, de personnes qui ont appris par l’expérience. Je ne fais absolument pas attention aux critiques venues d’ailleurs. Elles n’ont aucune valeur en ce qui me concerne.

Au début, je faisais très attention à ce que les autres avaient à dire. Je voulais plaire à tout le monde. Puis un jour, j’ai eu une leçon magnifique. Tenez compte de la compétence de la personne qui vous critique avant de porter attention à ce qu’elle dit.

Un expert en gestion m’a récemment énuméré les qualités qu’il fallait avoir, d’après lui, pour devenir un leader :

«Tout le monde ne cesse de nous répéter qu’il faut qu’on soit normal. Mais un gars bien ordinaire ne fait jamais rien. Or, par définition, un leader est quelqu’un qui diffère des autres. Vous ne pouvez être « normal » et être un leader.

Vous devez faire preuve de qualités différentes. Il est tout à fait ridicule de penser à « leadership »et à « normalité » en même temps.

Dans un certain sens, ce que nous devrions essayer de faire, c’est de nous distinguer des autres d’une façon ou d’une autre, au lieu de faire tout ce qui est en notre pouvoir pour ne pas nous différencier de la masse. »

Comment on peut se libérer de l’esclavage «des autres » en quatre étapes et retrouver sa confiance en soi !

« Les autres » ne sont pas des meneurs – ils suivent.

Si vous pensez que votre bonheur le plus parfait se limite à copier votre voisin à cent pour cent, allez-y. Sinon, vivez votre vie et laissez les autres vivre la leur. Tant que vous ne gênez pas les autres, ni physiquement, ni spirituellement, faites ce que vous avez envie de faire.

Vous n’êtes personne tant qu’on ne vous déteste pas.

Plus vous grimpez les échelons, plus vous serez critiqué, plus vous ferez l’objet de commérages. Le fait que les autres vous critiquent est signe qu’ils vous envient.

Choisissez vos amis parmi ceux qui se moquent de ce que « les autres » pensent et pleines de confiance en soi.

Cela vous aidera à vous débarrasser de votre propre crainte. Mêlez-vous à ceux qui disent «vivre et laisser vivre ».

Et n’oubliez pas que « les autres » ont habituellement plus de problèmes qu’ils ne peuvent en supporter.

Les gens mariés qui ont peur que « les autres » en arrivent à connaître leurs scènes de ménage seraient surpris de voir à quel point « les autres » se disputent.

Tiré de LA MAGIE DE S’AUTO-DIRIGER de David J Schwartz

du chapitre : Comment vaincre six formes bien spécifiques de l’esclavage psychologique:

Il y a d’autres formes bien spécifiques de l’esclavage psychologique:
2 – Je suis sûr de ne pas y arriver.
3 – Il est trop tard.
4 – J’ai besoin de sécurité.
5 – Je suis esclave des erreurs passées.
6 – Je suis prisonnier de mon milieu.

Partagez votre expérience en mettant un commentaire. Merci.

Régis

PS : Ne manquez pas le commentaires. Ils sont également instructifs.

PPS : Vous avez trouvé cet article intéressant ! Partagez-le avec vos amis facebook en cliquant sur Partager ci-dessous.

ESPOIR ==> ESPRIT (appliqué à la boxe)

La motivation est faite d’espoir. L’espoir d’atteindre un but que l’on s’est fixé.

ESPOIR ==> ESPRIT (principe immatériel, substance incorporelle) autrement dit c’est dans la tête que ça se passe.

Avez-vous déjà regardé un match de boxe ?

Le néophyte n’y verra que deux gars qui se donnent des coups de poings. Cependant c’est tout autre chose qui se passe. Chaque protagoniste (boxeur) arrive sur le ring avec l’espoir de gagner le combat. Chacun s’y est préparé à sa façon, d’après une stratégie définie.

Imaginons, il y a Puncheur ; c’est ainsi que nous appellerons le favori ; et Rival, le challenger, celui qui ambitionne de prendre le titre.

Ils sont différents et se sont préparés différemment. Chacun a une motivation différente, pourtant le but est globalement identique.

Puncheur est un cogneur et s’est préparé avec pour objectif de plier le combat en quatre rounds maximum. Puncheur croit avoir les armes pour mettre KO son adversaire lors des 4 premiers reprises.

Quand à Rival, il s’est préparé à passer les huit premiers rounds. Rival croit que s’il arrive à atteindre la huitième reprise, il a toutes les chances de gagner le combat.

2 états d'esprits différentsLe match commence. Chacun est dans sa logique.

Puncheur cogne. Son objectif est de mettre KO son rival dans les 4 premières reprises.

Puncheur exploite tout son registre, droite, gauche, uppercut, crochet. Puncheur doit mettre Rival KO dans les 4 premières reprises ou alors un autre scénario se met en place.

Rival tente d’esquiver mais reçoit des coups. Il a mal. Quelque fois, en tous cas plus souvent qu’il ne l’aurait cru, il lui arrive d’avoir envie de s’écrouler tellement il a mal. Mais tant qu’il est conscient, il a l’espoir d’aller jusqu’au round suivant.

Tant que Rival sera conscient et qu’il aura l’espoir d’atteindre la huitième reprise, les efforts de Puncheur risquent d’être vains et de le fatiguer.

Cinquième reprise

Puncheur, s’il n’a pas encore perdu, a raté son objectif. Il a beaucoup donné. Il craint maintenant de beaucoup recevoir. Toutefois, aux points, il a pris de l’avance.

Rival s’approche de son objectif. Son moral est au beau fixe même si son physique est bien entamé. Il a fait la moitié du chemin. Il connaît son adversaire, imagine sa stratégie et se dit qu’il est en train de prendre le dessus moralement. Cela le revigore.

Il a pour objectif d’atteindre la huitième reprise et il est vraisemblable que tant qu’il restera conscient, il conserve toutes ses chances de gagner le combat. Il doit faire maintenant douter son adversaire et lui mettre quelques coups démoralisants.

L’importance de l’environnement

A ce niveau le coaching prend toute son importance. L’entraîneur a pour mission de remonter le moral de son boxeur par des mots.

Celui de Puncheur pourrait lui dire: « Tu vas l’avoir ! Soit patient ! Tu l’as bien marqué ! Tu es en avance aux points ! Monte ta garde ! Tiens-le à distance !  »

Celui de Rival pourrait avoir ce discours: « Tu vas l’avoir ! Il est à bout de souffle ! Continue de le faire courir ! Utilise ton crochet ! Tout à l’heure tu l’as bien marqué ! Passe par la gauche ! Il est à toi ! Il est crevé !  »

Le public tient aussi un rôle, son action ou supportera, ou indisposera ou encore excitera.

Qui aura la joie de soulever la ceinture de champion ? Je vous laisse imaginer l’issu de ce combat, cependant, si vous vous mettez dans la peau (ou plutôt dans la tête) de chaque personnage, vous savez que le mental va tenir une place majeure dans la réussite de chacun.

Et vous? Où en êtes-vous ?

Avez-vous un objectif qui vous tienne à cœur ? Avez-vous des buts intermédiaires qui vous aident à supporter les difficultés ? Vous êtes-vous bien préparé(e) ? Avez-vous une stratégie ? Avez-vous choisi l’environnement qui vous supporte ? Avez-vous cette confiance en soi nécessaire à la réussite de tout projet ? …

N’hésitez pas à intervenir et donner votre avis en commentaire.

PS : Inscription au programme de développement personnel

Utilisation du Rêve pour se développer personnellement

En semaines 5 et 6 du programme de développement personnel, nous évoquons le rêve comme outil d »évolution personnelle.

Alors je ne vais pas ici ré-écrire les ebooks, je crée cet article pour que chacun puisse parler de son expérience, apporter son témoignage ou sa critique constructive en réponses à ce thème.

Que pensez vous de cet hymne au Rêve ?

Êtes-vous un promoteur du rêve ?

Que pensez-vous de ces 4 principes ? Les pratiquez–vous ?

Quelle est votre méthode ?

A vous … Exprimez-vous …